Instaurer le rituel du coucher pour le sommeil de l’enfant

Leila Petit

Pas toujours facile de canaliser nos enfants au moment du coucher, nous l’abordions récemment dans cet article sur le sommeil. En effet, pour peu qu’on soit en semaine, le temps passé le soir entre parents et enfants semble parfois trop court, et il leur est difficile d’accepter qu’il faut maintenant se séparer pour aller au lit. C’est tellement plus chouette de rester avec ses parents ! Afin de les accompagner au mieux vers cette séparation, mettre en place un rituel du coucher va sécuriser l’enfant et introduire une notion de temporalité. Cela l’aidera à appréhender ce moment tout au long de la soirée, à l’anticiper (car il saura identifier que tel geste ou telle action le rapproche du moment de la séparation), et donc à être rassuré.

 

Témoignage : Claire & Louis, parents de Zoé

« C’est notre pédiatre qui nous avait parlé de l’importance de mettre en place un petit rituel identique chaque soir afin d’offrir un environnement rassurant à Zoé au moment du coucher. Nous l’avions mis en place assez tôt finalement, sans trop nous en rendre compte, en prenant nos marques et nos petites habitudes de jeunes parents.

Mais lorsque notre petite puce a commencé à dormir dans sa chambre, vers l’âge de 6 mois (avant cela, elle dormait dans notre chambre, juste à côté de notre lit), nous avons rencontré des difficultés pour l’endormir. Pendant un mois, nos soirées ont été très compliquées et stressantes car l’endormissement pouvait être particulièrement long et nous manquions de moments en couple.

Nous avons donc décidé de remettre en place une véritable petite routine à ce moment-là, de manière vraiment structurée, pour lui proposer une transition plus en douceur : un petit moment en famille pour tenter de rendre la séparation plus progressive. Sur les conseils du pédiatre, le temps que ce rituel s’installe, nous faisions attention, à chaque fois que nous arrivions sur une nouvelle action, à bien nommer toutes celles qu’il nous restait à accomplir jusqu’au coucher. Et petit à petit, nous avons retrouvé des soirées et un endormissement apaisés !

Voici comment notre rituel du soir se compose toujours aujourd’hui (il est finalement assez classique !) :

  • Un bon bain pour se délasser de la journée
  • Dîner
  • Brossage de dents (cette étape s’est rajoutée en cours de route)
  • Lecture d’une histoire du soir
  • Un gros câlin, en se disant qu’on se retrouve le lendemain matin
  • Au lit !

 

Au tout début, nous étions tous les deux présents à partir de l’étape « lecture du soir », et puis rapidement, nous nous sommes mis à alterner : parfois papa, parfois maman. Aussi parce que nous ne sommes pas toujours tous les deux rentrés du travail au moment du coucher !

Aujourd’hui, Zoé à 2 ans et demi et on sent que ce cadre est vraiment important pour elle. Même si, comme tous les enfants, elle ne veut pas toujours aller au lit et nous dit (particulièrement en ce moment) « Non, je ne veux pas faire dodo, moi ! », on sent que ce rituel l’aide à appréhender le moment du coucher. Une fois le livre fini, même si elle nous réclame l’inverse 5 minutes après, elle aura tendance à nous annoncer qu’il est l’heure pour elle d’aller se coucher ! »

Ces conseils peuvent vous intéresser