GLOSSAIRE DES ACCOMPAGNANTS AVANT ET APRÈS LA NAISSANCE DE BÉBÉ

Eva Ly Thai Bach

La grossesse et la parentalité sont des sujets remplis d’inconnu et d’interrogations pour les futurs parents. Entre le suivi de grossesse, l’accouchement, l’allaitement, l’alimentation de bébé et le sommeil de celui-ci, vous vous retrouvez vite submergé et avez besoin d’aide ! Pas de panique, nous avons réalisé pour vous un petit glossaire des professionnels qui pourra vous être indispensable dans votre vie de futurs et nouveaux parents.  

 

ACCOMPAGNANTE PÉRINATALE

Tout d’abord qu’est-ce que la périnatalité ? C’est l’ensemble des processus liés à la naissance, depuis la contraception jusqu’aux premiers mois de la vie du nourrisson en passant par la grossesse, l’accouchement et l’allaitement. 

Une Accompagnante Périnatale est une personne faisant en sorte que la grossesse ainsi que l’accouchement se déroulent dans les meilleures conditions possibles. Elle propose un soutien moral et physique permettant aux futurs et nouveaux parents de traverser cette période sereinement. Les rencontres organisées avant et après la naissance de l’enfant durent environ 1H30 et elles permettent aux futurs parents une écoute bienveillante. L’accompagnant.e peut également être auprès des parents, pendant l’accouchement ou l’arrivée de l’enfant. Ensuite à l’arrivée du bébé, il/elle accompagnera les parents durant le 4ème trimestre de grossesse (post-partum) ou encore durant les premiers mois du bout’chou.

 

ANESTHÉSISTE PENDANT LA GROSSESSE

Parmi vos rendez-vous de contrôle de grossesse, une visite chez l’anesthésiste s’impose. Que vous souhaitiez ou non avoir une péridurale pour votre accouchement, ce rendez-vous lors de votre 8e mois de grossesse est obligatoire

Cette visite permet à l’anesthésiste de procéder à un interrogatoire sur vos antécédents chirurgicaux et médicaux. Elle est également très utile pour repérer d’éventuelles contre-indications ou risques hémorragiques et allergiques après auscultation. De plus c’est également le moment pour vous de poser toutes les questions que vous avez sur cette procédure qui peut vous inquiéter !

 

CONSULTANTE EN SOMMEIL

Bébé est parmi vous, et vient le moment où bout’chou est « censé » faire ses nuits mais ce n’est pas le cas chez vous ! Vous avez tout tenté mais rien n’y fait ! C’est ici qu’intervient le-la consultant-e en sommeil.

Cette personne vous accompagne de manière personnalisée et vous conseille sur le sommeil de votre enfant. Elle peut également intervenir avant même que votre bout’chou soit né, afin de répondre à toutes vos questions.

Comment se passe une consultation ? Elle peut se faire à distance ou chez vous. Durant cet entretien, le-a consultant-e en sommeil va examiner avec vous le rythme des journées de votre enfant ainsi que ses heures de coucher (siestes et soirs) pour vous proposer des conseils en fonction de votre enfant pour améliorer son sommeil, et le votre par la même occasion. 

 

CONSEILLÈRE EN LACTATION OU CONSULTANTE EN LACTATION IBCLC

L’allaitement est peut-être inné pour certaines mamans, mais pour d’autres, le démarrage est parfois un peu plus compliqué. Demander de l’aide n’est pas un signe d’échec, bien au contraire ! Les conseillère et consultantes en lactation sont là pour ça ! 

Une consultante en lactation IBCLC a pour rôle de promouvoir l’allaitement maternel, d’informer et de soutenir les parents pour qu’ils puissent faire des choix éclairés et vivre au mieux l’aventure lactée.

Elle peut accompagner les parents avant l’accouchement en répondant à toutes les interrogations des parents, aider à la mise en place de l’allaitement et soutenir la maman allaitante jusqu’au sevrage du bébé. Elle est aussi dans la capacité de reconnaître les possibles pathologies liées à l’allaitement et de conseiller la mère allaitante à ce sujet. 

La consultante en lactation a pour obligation de se former continuellement dans l’univers de l’allaitement pour toujours accompagner au mieux les parents. La certification IBCLC doit être validée tous les 5 ans par de la formation continue. Tous les 10 ans il est nécessaire de repasser un examen afin que les consultants en lactation IBCLC soient informés des dernières connaissances en matière d’allaitement.

A la différence des consultantes en lactation IBCLC, les conseillères en lactation ne possèdent pas la certification IBCLC et n’ont pas suivi de formation médicale.

 

DOULA

Assez méconnu il y a quelques années, les doulas sont de plus en plus demandées par les futurs parents !

Le mot doula est utilisé pour désigner une femme ayant pour objectif d’aider une maman et son entourage durant la grossesse, l’accouchement et la période postnatale. Elle soutient la famille grâce à son expérience et à sa formation. Une doula n’a pas de fonction médicale à la base mais beaucoup d’entre elles sont également sages-femmes. Ainsi l’accompagnement d’une doula doit obligatoirement être en complément d’un suivi médical (sauf si celle-ci est sage -femme). 

Le travail d’une doula s’apparente à celui d’une accompagnante périnatale mais avec une approche plus spirituelle et holistique. Elle peut donc être également présente lors de l’accouchement pour vous soutenir.

 

GYNÉCOLOGUE-OBSTÉTRICIEN

Contrairement à ce que vous pouvez penser, une visite chez le gynécologue-obstétricien n’est pas forcément obligatoire en fonction de votre grossesse.

En effet, le gynécologue-obstétricien assure d’avantage le suivi des grossesses pathologiques : grossesse multiple, diabète gestationnel, hypertension artérielle ou encore menace d’accouchement prématuré. Il est le seul à pouvoir suivre ce type de grossesse. 

Lors de l’accouchement il sera aussi celui qui pourra réaliser les césariennes, les épisiotomies ou encore utiliser les instruments obstétricaux tels que les forceps. De plus, même si la grossesse n’était pas pathologique, le gynécologue obstétricien pourra intervenir si des complications surviennent après l’accouchement (hémorragie de la délivrance).

 

HAPTONOMIE

Hapto.. quoi ? La rencontre haptonomique crée une relation affective entre le bébé, encore bien au chaud dans le ventre, et ses parents.

L’accompagnement haptonomique peut se réaliser en pré et post natal. Il est plus intéressant de commencer très tôt pendant la grossesse. L’haptonomie permet d’instaurer une relation entre le bébé et les parents avant même sa venue au monde. Elle permet aussi de communiquer avec le futur bout’chou, de sentir au plus tôt sa présence. Elle constitue également une aide précieuse lors des grossesses pathologiques et permet de faciliter le vécu de l’accouchement.

L’accompagnement est progressif et inclusif ! Le père joue un rôle actif pendant ces séances. Il communique avec son futur bébé mais apprend aussi comment soutenir sa partenaire au moment présent mais aussi jusqu’à l’accouchement. L’accompagnement est également adapté aux différentes phases de la grossesse et ce jusqu’aux premiers mois de l’enfant.

Cette pratique peut être réalisée par un psychologue, une sage-femme, une infirmière, un kinésithérapeute, un psychomotricien, une auxiliaire de puériculture ou encore un médecin.

 

KINESITHERAPEUTE

Lorsque l’on parle de kinésithérapeute on pense tout de suite à la rééducation du périnée ! Mais saviez-vous que ce professionnel de santé peut aussi intervenir avant l’accouchement ?

En effet, pendant la grossesse, le kinésithérapeute peut soulager certains maux de grossesse : sciatalgie, lombalgie, douleurs articulaires, jambes lourdes… Il peut également commencer une rééducation du périnée avant l’accouchement afin de réduire les fuites urinaires associées parfois à des douleurs pelviennes. Pour finir il est aussi présent dans l’accompagnement de la femme enceinte dans sa pratique du sport.

Après la naissance de bébé, il est temps de passer par la case rééducation du périnée. Celle-ci a pour objectif d’améliorer le tonus musculaire des muscles du périnée et la sensibilité vaginale. Elle prévient aussi la descente d’organes et traite l’incontinence urinaire.

Le kinésithérapeute pourra également vous proposer une rééducation abdominale afin d’éliminer un diagnostic de diastasis (séparation des abdominaux superficiels).

Comme pendant la grossesse il pourra aussi accompagner la nouvelle maman dans la reprise progressive d’une activité sportive en toute sécurité.

 

LIVRES

Et bien oui, les livres sont aussi une des premières sources d’informations que vous pouvez avoir, avant même le début d’une grossesse ! 

Et heureusement pour vous, vous trouverez mille et un livres traitant de divers sujets pouvant vous intéresser ! En passant par la grossesse, l’accouchement, l’allaitement, le développement de bébé, l’alimentation de bébé, le post-partum, vous pouvez vous créer une bonne bibliothèque sur les sujets de la grossesse et la parentalité !

 

MÉDECIN GÉNÉRALISTE

Le médecin généraliste ou médecin traitant fait aussi partie de ces professionnels pouvant vous accompagner pendant la grossesse.

En effet, il reste votre interlocuteur de proximité. Tout d’abord, il pourra effectuer votre déclaration de grossesse. Ensuite, lorsque surviendra les différents maux de grossesse : fièvre, nausées ou encore tout autre symptôme pouvant arrivés pendant ces neufs mois : migraines, rhumes … Il pourra vous prescrire les médicaments adaptés à la situation.

 

NURSE DE NUIT

Avez-vous déjà entendu parler des nurses de nuit ?

Auxiliaire de puériculture, sage-femme ou encore infirmière, ces professionnelles sont là pour prendre le relais afin de vous accorder de bonnes nuits réparatrices. Les nurses de nuit s’occupent de votre bébé pendant une ou plusieurs nuits, chez vous, tout en respectant son rythme physiologique. Elles peuvent intervenir dès le retour à la maternité.

 

OSTÉOPATHE

L’ostéopathe pour la maman après l’accouchement et pour le nourrisson, pourquoi faire ?

Consulter un ostéopathe après un accouchement (attendre entre 3 et 6 semaines) permet de retrouver de la mobilité au niveau du bassin, des hanches et du coccyx. Une séance d’ostéopathie permet également de soulager les douleurs dorsales présentes suite à l’accouchement ou encore suite à de mauvaises positions lors de l’allaitement.

L’ostéopathe peut aussi intervenir sur les problèmes de sommeil de toute la famille. Soit en atténuant les tensions musculaires des parents ou encore en soulageant bébé au niveau de la nuque ou au niveau de sa digestion.

 

PÉDIATRE

La première rencontre se fait au cours de la 1ère semaine de vie bébé. Le pédiatre pourra alors établir le premier certificat de santé de votre tout petit. Au cours de la 2e semaine, une nouvelle visite s’impose pour faire un check-up complet et contrôler que votre bébé va bien depuis la sortie de la maternité. Entre 1 et 6 mois il est conseillé de prévoir une visite mensuelle pour s’assurer du bon développement de bébé. A partir du 2e mois, le pédiatre commencera à réaliser les premières vaccinations obligatoires.

A quoi ressemble un examen chez le pédiatre ?

 

L’examen comprend :

  • Prise du poids,
  • Mesure de la taille,
  • Mesure du périmètre crânien,
  • Examen des sens : vue et audition

 

SAGE-FEMME

La sage-femme est souvent le professionnel de santé de choix pour le suivi de la grossesse. Grâce à sa formation, elle accompagne les parents avant, pendant et après la grossesse et se tient disponible à chaque étape pour répondre à toutes les questions du couple.

Pendant la grossesse

Pendant la grossesse, la sage-femme peut :

  • Réaliser les sept consultations prénatales obligatoires si la grossesse est sans risque. Pour une grossesse pathologique, un médecin doit prendre le relais. 
  • Déclarer la grossesse 
  • Prescrire les différents examens de grossesse : prises de sang, analyses d’urine, dépistage de la trisomie 21, échographies de grossesse
  • Prescrire les médicaments liés à la grossesse : nausées …
  • Assurer les cours de préparation à la naissance. 
  • Conseiller la future maman : alimentation durant la grossesse, activité physique, conseils pour les premières tétées.

 

L’accouchement

Il n’est pas rare que la sage-femme, le jour J, prenne en charge de A à Z votre accouchement ! Cependant, si une difficulté apparaît, l’obstétricien vient prendre les opérations en main. C’est le cas pour une césarienne, une épisiotomie ou encore la pose de forceps.

A l’arrivée de bébé, c’est la sage-femme qui dispense les premiers soins.

 

Après l’accouchement

La sage-femme reste très présente auprès des nouveaux parents après la naissance de bébé. D’un point de vue médical, elle procède au suivi de la cicatrisation des épisiotomies ou césariennes et peut réaliser également les séances de rééducation du périnée.

A côté de cela, elle accompagne les jeunes mamans dans leur allaitement et soutient celle-ci en cas de baby blues ou dépression post partum.

Accompagnement global à la naissance

Connaissez-vous la notion d’accompagnement global à la naissance (AGN) ? 

Celle-ci s’oppose à l’accompagnement classique, la femme enceinte est suivie par plusieurs interlocuteurs durant sa grossesse : gynécologue-obstétricien, une ou plusieurs sages-femmes… 

La future maman se retrouve donc parfois avec une équipe inconnue lors les cours de préparation à la naissance et lors de son accouchement et en suites de couches. 

L’AGN, au contraire, est un accompagnement par une seule et unique sage-femme (libérale la plupart du temps). Celle-ci suit la maman pendant toute sa grossesse, elle est présente pendant l’accouchement et accompagne le couple lors du post-partum.

En conclusion, il existe un grand nombre de personnes, du corps médical ou non, pouvant accompagner le couple pendant et après la grossesse. Ainsi il est indispensable de poser toutes vos questions à ces accompagnants afin de vivre sereinement cette période.

Ce conseil vous a été utile ? Partagez-le autour de vous !