Les maux de grossesse – Par trimestre

Eva Ly Thai Bach

Durant ces neufs mois de grossesse, différents maux plus ou moins désagréables interviennent chez la femme enceinte. L’apparition de ces symptômes n’est pas forcément systématique chez toutes les femmes. Certaines les présenteront tous alors que d’autres arriveront à en échapper.
Dans cet article nous allons aborder le sujet des maux de grossesse sans tabou ni complexe afin que vous puissiez être préparée le plus possible et savoir comment agir en conséquence !

 

Les maux de grossesse du 1er trimestre

Dès le début de la grossesse, une augmentation d’hormones (progesterone, HCG, oestrogène…) entraîne rapidement certains maux caractéristiques au quotidien.

 

Les nausées de grossesse et vomissements

Elles apparaissent assez tôt au cours du premier trimestre. Les nausées et vomissements se manifestent lorsque votre estomac est vide ! C’est pour cela que nous vous conseillons de manger plus régulièrement que d’habitude, toutes les deux ou trois heures par exemple, afin de réduire au maximum la sensation de nausées et les vomissements. Attention, cela ne veut pas dire doubler vos portions alimentaires, mais plutôt de répartir vos repas tout au long de la journée en mangeant par exemple son dessert deux heures après son déjeuner.
De pair avec les vomissements, l’accentuation des odeurs n’aidera pas non plus à calmer vos nausées !

 

Transformation de la poitrine

Effectivement, l’augmentation mammaire arrive plus vite que vous ne pourriez l’imaginer ! En plus de la taille des glandes mammaires qui grandit afin de permettre la production de lait, le diamètre des aréoles augmentent également en prévision de l’allaitement.

calmosine allaitement

La fatigue

La forte fatigue est un mal de grossesse qui est souvent peu abordé, pourtant c’est un des symptômes les plus courant du début de grossesse. La meilleure solution afin de pallier ce manque d’énergie plus ou moins important est la micro-sieste de 20 à 30 min, cela est suffisant pour vous sentir reposer et pouvoir conserver l’énergie nécessaire pour cette grossesse. Cependant, si vous constatez des vertiges ou étourdissements en plus de la fatigue, il est important de consulter un médecin afin d’écarter les risques d’anémies.

 

Le changement de débit cardiaque

Après avoir monté deux étages vous n’arrivez plus à reprendre votre souffle ? En effet, le rythme cardiaque augmente, car avec la croissance du fœtus, il faut amener une plus grande quantité de sang vers l’utérus. Pour réduire cette sensation d’essoufflement le sport est votre meilleur ami !

 

L’augmentation du nombre de mictions

Pas une seule heure sans que vous ressentiez le besoin de vous lever pour aller aux toilettes uriner ? Cela est tout à fait normal ! En effet toutes les transformations s’effectuant dans l’utérus augmentent progressivement sa taille et parallèlement cela réduit la capacité de la vessie. Ainsi l’utérus s’agrandit, ce qui crée une pression sur la vessie et donc un besoin d’aller aux toilettes plus régulièrement ! Il est déconseillé d’essayer de retenir cette envie car cela pourrait entraîner une infection urinaire qui, elle, sera d’autant plus gênante pour vous.

 

Les maux de tête

Tout au long de la grossesse, d’importants changements hormonaux interviennent. De tels changements surviennent comme des maux de tête pendant la grossesse. Vous pourrez tout à fait prendre un paracétamol pour faire passer la douleur mais pensez à vérifier avant que vous n’ayez pas de température qui pourrait être le symptôme d’une autre pathologie. Dans ces cas-là, l’effet du médicament cacherait l’augmentation de la température corporelle.

 

Tiraillement du bas ventre

 

 

Ces tiraillements peuvent aussi s’associer à des crampes abdominales douloureuses. Des maux de ventre pendant la grossesse peuvent apparaître et sont dus aux modifications de l’utérus et aux changements hormonaux.

 

Les maux de grossesse du 2e trimestre

Il est souvent dit que le 2e trimestre est le meilleur trimestre de grossesse car c’est celui où les mamans ont le moins de symptômes de grossesse ! C’est aussi le moment où votre ventre commence à devenir apparent et où vous pouvez ressentir les premiers coups de pieds énergiques de bébé !

 

La prise de poids

La principale chose à retenir de ce 2e trimestre est la prise de poids. En effet bébé évolue vite et vous commencez réellement à vous alimenter pour 2. Lors de la grossesse, la prise de poids moyenne est estimée entre 11 et 16kg mais chaque grossesse est différente. Cependant, il n’est pas utile de vous peser tous les jours, ni toutes les semaines car cela n’entraînera qu’une source de stress pour vous. De plus, la prise de poids est progressive pendant le 2e trimestre. Durant le 3e trimestre en revanche, la prise de poids est exponentielle et est beaucoup plus importante. Faites attention de ne pas trop faire d’écarts alimentaires ce trimestre-ci !

 

Les maux de grossesse du 3e trimestre

Vous rentrez enfin dans le dernier trimestre de grossesse ! Une attente qui devient interminable avant de rencontrer votre petit bébé ! Durant ces trois derniers mois, votre production d’hormones de grossesse continue d’apporter des modifications à votre corps et bébé grandit de plus en plus, ce qui vous empêche bientôt de voir vos pieds !

 

Mal de dos, douleurs ligamentaires

L’augmentation de la production de progestérone entraîne une augmentation de la flexibilité des ligaments. De cela résulte des douleurs ligamentaires et une accentuation de la courbure dorsale du dos associée à votre ventre qui s’arrondit un peu plus chaque jour. Vous pourrez donc ressentir des douleurs au niveau du bas du dos et des douleurs ligamentaires principalement au niveau du bas du corps. Afin de soulager ces douleurs, il est important d’adopter la position dans laquelle vous êtes le plus confortable. De plus, pratiquer du Yoga ou certains sports tels que le Pilate vous permettra de renforcer vos muscles profonds du dos et donc d’adopter une meilleure posture moins douloureuse.

 

Les œdèmes

Vous avez l’impression d’avoir des poteaux à la place des jambes et de ne plus voir vos chevilles ? Tout ceci est dû au poids de votre bébé qui impacte votre réseau veineux inférieur. La pression sur celui-ci entraîne souvent un mauvais retour veineux provoquant un gonflement de vos pieds, chevilles, jambes et même parfois vos mains ! Si ces œdèmes sont trop douloureux ou importants, n’hésitez pas à en parler à votre médecin pour avoir son avis. Sinon, afin de réduire ces œdèmes, nous pouvons vous conseiller de dormir sur le côté, porter des bas de contention ou encore faire du sport afin d’activer au mieux votre système veineux.

 

Incontinence urinaire

Comme au début de votre grossesse, vous verrez vos mictions augmenter ! Ceci est dû au ramollissement des muscles de votre périnée et aussi au poids du bébé qui appuie sur votre vessie. Pour limiter cette envie d’uriner, vous pouvez pratiquer la respiration abdominale. Faites également attention à une possible faiblesse périnéale qui pourra être par la suite traitée avec des séances de kinésithérapie.

 

Les problèmes de sommeil

Malheureusement il sera difficile pour vous de bien vous reposer avant l’arrivée de bébé ! Vous aurez un premier avant-goût des réveils nocturnes toutes les trois heures. En effet, entre votre vessie qui vous obligera à faire des allers-retours aux toilettes, votre ventre qui vous gênera dans la nuit et les fameux cauchemars de la grossesse, vos nuits ne seront pas un long fleuve tranquille. Essayer de vous détendre le soir en faisant de la méditation, utiliser un coussin de maternité pour caler votre ventre la nuit et ne buvez pas de tisane pour dormir avant de vous coucher !

 

Constipation et hémorroïdes

Le système digestif est également touché lors du 3e trimestre de grossesse. En plus du reflux et de l’acidité gastrique, le duo constipation et hémorroïdes est souvent présent. Ceci s’explique par le poids du bébé sur le périnée entraînant un chamboulement de la circulation sanguine. Très souvent, le traitement de la constipation permet de faire disparaître les hémorroïdes. Ainsi, manger beaucoup de fibres et boire de l’eau régulièrement aidera à diminuer la constipation. Si les hémorroïdes sont douloureuses, n’hésitez pas à consulter votre médecin afin qu’il vous prescrive le traitement nécessaire.

 

Les gaz

La progestérone agit aussi bien sur l’élasticité des ligaments que sur celle des intestins. Ceci provoque un ralentissement du transit entraînant : rots, flatulences ou encore ballonnements. La seule solution efficace pour réduire ces gaz est tout simplement de bien mâcher vos aliments afin d’avaler un minimum d’air. Faites également attention à certains aliments qui sont réputés pour entraîner des flatulences ou ballonnements.

 

Bravo, vous avez réussi à surmonter ces neufs longs mois avant de faire enfin connaissance avec bébé. Certains maux de grossesse de cette liste peuvent vous angoisser, et cela est tout à fait normal, mais sachez qu’au moment où vous croiserez le regard de votre tout petit pour la première fois, toutes les nausées et le manque d’heures de sommeil auront valu la peine et seront bien vite oublié !

 

Pour en savoir plus sur l’étape finale de la grossesse :

“L’accouchement : le départ pour la maternité”
“Pour connaître les étapes de l’accouchement”

Ce conseil vous a été utile ? Partagez-le autour de vous !