TOUT SAVOIR SUR LE SYSTÈME IMMUNITAIRE DE VOTRE BÉBÉ

Morgane Berthelot

Vous souhaitez comprendre le système immunitaire de votre bébé et sa construction ? Comment votre bébé se défend face aux maladies et virus et comment l’aider lorsque nécessaire ? Nous vous proposons les informations essentielles à retenir.

 

Le système immunitaire, définition

Au quotidien, le rôle du système immunitaire est de protéger notre organisme contre tous les agents pathogènes qui provoquent des maladies (virus, bactéries, champignons…)

Pour se protéger de l’intrusion de ces agents pathogènes, notre corps a mis en place plusieurs lignes de défenses.

La première est la barrière cutanéo-muqueuse (peau et muqueuses) qui permet de bloquer physiquement les substances étrangères. Lorsqu’elle ne suffit pas, et que le virus ou la bactérie accède à l’organisme, la seconde barrière intervient : l’immunité innée.
L’immunité innée est opérationnelle dès la naissance et est capable d’attaquer directement les corps étrangers. Elle protège sans pour autant connaître le virus ou la bactérie en question.

Toutefois, certains agents pathogènes nécessitent une stratégie de défense spécifique pour être contrés. Notre organisme développe alors une troisième barrière : l’immunité acquise.
Cette troisième alliée nous accompagne et se développe tout au long de notre vie. Elle permet notamment de garder en mémoire certains virus et donc de contrer plus rapidement l’infection.

 

Le système immunitaire à la naissance

À la naissance, le système immunitaire d’un bébé est considéré comme fonctionnel mais immature. On dit aussi qu’il est « naïf ».
Son système doit se développer au contact de son environnement et de ses potentielles « agressions ».

Donna Farber, professeur de microbiologie et d’immunologie à l’Université Columbia, explique d’ailleurs* : « Le système immunitaire du nourrisson a la réputation d’être faible et sous-développé par rapport à un adulte, mais la comparaison n’est pas tout à fait juste. Les adultes ne tombent pas malades aussi souvent (que les nourrissons) parce que nous avons enregistré des souvenirs des virus qui nous protègent (…) alors que tout ce que le bébé rencontre est nouveau. »

Il est aussi important de noter que l’allaitement permet également de transmettre des protéines (notamment grâce au colostrum) pour prévenir certaines infections digestives et respiratoires.
Pour en savoir plus sur tous les secrets de l’allaitement et les premières tétés, découvrez notre article dédié.

 

Le système immunitaire au cours des premiers mois de vie

 

Systeme immunitaire bébé

 

Après sa naissance, le bébé réalise un véritable plongeon dans un environnement inconnu, avec un système immunitaire qui n’est pas encore optimal. Un challenge pour ses trois barrières qui vont finalement développer une immunité renforcée et autonome.

Évidemment, le travail effectué par l’organisme ne sera pas un long fleuve tranquille et ce renforcement va nécessiter du temps !
Comme vous l’avez compris, c’est en s’exposant aux virus et bactéries qu’un bébé va pouvoir créer des anticorps.
Les maux de bébé comme les rhumes, la rhinopharyngite, la gastro-entérite ou l’otite, pouvant s’accompagner ou non de poussées de fièvre, de certaines douleurs et parfois de pleurs sont notamment très courants.
Ces épisodes font (à raison) peur à tous les parents, il ne faut pas pour autant s’inquiéter. Elles seront régulières pendant les premiers mois de vie, notamment au moment des premières dents, accompagnées d’autres symptômes de la poussée dentaire.

La fièvre accompagne très souvent ces épisodes infectieux et représente une source d’inquiétude pour les parents. Rappelons que la fièvre est une manifestation normale de l’organisme servant à augmenter ses mécanismes de défenses pour faire face à une situation particulière. On la rencontre fréquemment dans les poussées dentaires. Alors même si ce n’est jamais agréable de voir son enfant fiévreux, il est nécessaire de relativiser (tout en restant vigilant) en se disant que c’est « normal ».

 

Le pouvoir des microbiotes pour renforcer le système immunitaire

Savez-vous ce qu’est un microbiote ? Il s’agit d’un ensemble de micro-organismes (bactéries, virus…) qui vivent ensemble dans un environnement spécifique.
On parle souvent du microbiote intestinal, qui est le plus peuplé de tous ceux du corps humain.

Il est étroitement lié au système immunitaire puisque 70 % des cellules immunitaires se trouvent au niveau intestinal. Il est maintenant établi que la maturation du microbiote intestinal de l’enfant est liée à celle du système immunitaire. Le microbiote a également un effet barrière et un rôle de défense direct car il est capable d’aider notre organisme à sélectionner les éléments qu’il peut laisser entrer ou pas depuis notre intestin.

Comme le microbiote va se construire au fil des années, il est important d’en prendre soin dès le plus jeune âge.

L’alimentation joue un rôle important sur le microbiote, c’est pourquoi à partir de la diversification et conformément aux conseils de votre pédiatre et pharmacien, la consommation de fruits et de légumes variés contribuera à l’équilibre du microbiote de votre enfant.

 

Pour soutenir le microbiote et le système immunitaire, découvrez notre nouveauté à base de ferments lactiques, formulée spécialement pour les besoins des nourrissons :
> Calmosine microbiotique IMM, pour soutenir les défenses naturelles immunitaires du nourrisson et de l’enfant

Calmosine Microbiotique IMM

Vous l’aurez compris, un système immunitaire bien construit est primordial ! D’abord construit naturellement, il va continuer de se renforcer au fil des années naturellement et avec de petits renforts si nécessaire (comme par exemple les microbiotiques !)

Et découvrez également notre deuxième nouveauté,
> Calmosine microbiotique CLQ, pour préserver l’équilibre de la flore du nourrisson et de l’enfant

* Revue Science Immunology