TROUBLES DIGESTIFS CHEZ VOTRE BÉBÉ: LES GESTES À ADOPTER

Morgane Berthelot

Au cours des premiers mois de vie, le système digestif de votre bébé encore en construction peut être particulièrement sensible. Si les troubles digestifs sont souvent bénins et sans gravité, ils n’en restent pas moins une source de stress. Alors quels sont-ils et comment les soulager ?

 

Les différents troubles digestifs

Pour un bébé comme pour un adulte, les troubles digestifs sont le résultat de nombreux facteurs. Alors comment se caractérisent-ils ?

 

Les régurgitations (ou vomissements)

C’est sans doute le trouble digestif le plus fréquent chez les bébés. Pourquoi ? Parce que pendant les premiers mois de vie, le clapet (petit muscle entre l’œsophage et l’estomac) n’est pas encore tout à fait formé. Il ne joue donc pas correctement son rôle de barrière entre les deux organes. Résultat : si l’estomac est trop plein, le lait va remonter dans l’œsophage. Ces manifestations restent physiologiques : rassurez-vous quant à leur caractère naturel et transitoire

Le reflux gastro-œsophagien (RGO)

Le reflux gastro-œsophagien est caractérisé par la remontée du contenu gastrique dans l’œsophage. Ce reflux est dû à une anomalie du fonctionnement du clapet situé à l’entrée de l’estomac. Les symptômes se traduisent par des vomissements et des régurgitations de bébé, associés à des douleurs (hoquet…). Le contenu de l’estomac étant acide, à terme, les RGO peuvent provoquer des irritations et une inflammation de l’œsophage.

Les coliques de bébé

Ces épisodes sont souvent une épreuve pour les parents. Les coliques sont pourtant monnaie courante. Elles démarrent entre la 2ème et la 6ème semaine de vie et disparaissent spontanément entre 3 et 6 mois. La plupart du temps, elles se caractérisent par de longs moments de pleurs et de cris. Le nourrisson se tortille, devient rouge. Le ventre du bébé est souvent ballonné, dur et il émet parfois des gaz ou des selles.

Les diarrhées

On considère qu’il y a les vraies diarrhées et les fausses diarrhées (à surveiller avec la même attention) :
− Les vraies diarrhées sont le résultat d’une infection intestinale virale ou bactérienne. Les selles sont alors plus liquides, plus fréquentes et plus abondantes que d’habitude.
− Les fausses diarrhées sont la conséquence d’événements particuliers, comme par exemple la poussée dentaire ou encore une otite. Dans ces cas-là, les selles sont plus liquides, sans pour autant que la fréquence soit différente.

La constipation

À l’inverse des diarrhées, la constipation est caractérisée par une diminution de la fréquence des selles, qui sont plus épaisses que la normale. On les remarque souvent en voyant un bébé devenir tout rouge et forcer ou pleurer au moment de l’émission. On dit qu’un nourrisson est constipé quand le nombre de selles est inférieur à un par jour. Toutefois la fréquence des selles peut fortement varier d’un nourrisson à l’autre. Outre la fréquence des selles, les critères de difficulté d’évacuation sont aussi à prendre en compte. Il convient toujours de faire certifier le diagnostic par un professionnel de santé.

Tous ces troubles digestifs sont la plupart du temps bénins et ne nécessitent pas de s’inquiéter. Ils font partie du rituel de construction du système digestif de votre bébé, qui découvre un nouvel environnement et une nouvelle alimentation.

 

 

Les gestes à adopter pour soulager les troubles digestifs

 

Troubles digestifs

 

Faire attention à la déshydratation

En cas de diarrhées ou de vomissements répétés, votre bébé risque de se déshydrater rapidement. Le premier réflexe à avoir est donc de lui tendre le plus souvent possible un biberon d’eau dans lequel vous aurez ajouté un soluté de réhydratation. Cette solution en sachet à diluer à base de sodium, potassium, chlore et sucre, est recommandée pour compenser les pertes en minéraux dues aux diarrhées ou vomissements répétés, et pourra vous être prescrite par votre pédiatre ou conseillée par votre pharmacien.

Se tourner vers des eaux spécifiques

Si votre bébé est constipé, rapprochez-vous d’un professionnel de santé qui saura vous conseiller la meilleure eau pour votre bébé

Masser le ventre de votre bébé

En plus d’être un vrai moment de partage et de complicité avec votre bébé, le massage du ventre est recommandé pour soulager les troubles digestifs. Cependant, il est primordial de suivre des techniques de professionnels, comme le massage LoVe !

Veiller à la bonne position de votre bébé pendant l’allaitement ou le biberon

La façon dont votre bébé va ingurgiter son lait aura un impact sur sa digestion. Plus la position est adaptée au système digestif, plus elle se passera bien !
− L’allaitement : le corps du bébé doit être bien aligné avec sa tête. Après avoir allaité, il faut éviter de le coucher immédiatement et le garder bien droit avec sa tête au-dessus de votre épaule et son ventre contre votre poitrine.
− Le biberon : pendant sa prise, il est conseillé d’asseoir votre bébé au lieu de l’allonger. Comme pour l’allaitement, laissez-le digérer bien droit avant de le coucher.

Surveiller le poids de votre bébé

Si malgré un trouble digestif, votre bébé continue de s’alimenter normalement et de prendre du poids, vous n’avez a priori aucune raison de vous inquiéter. Ces troubles digestifs passeront au fil des mois, le temps qu’il finisse de construire son système digestif.

 

 

Le petit coup de pouce Calmosine pour soulager les troubles digestifs

En plus de tous les gestes cités ci-dessus, vous pouvez tout à fait aider votre bébé à bien digérer et à être apaisé, grâce à des compléments alimentaires dédiés.

Comme CALMOSINE Digestion Bio, une solution d’origine naturelle à l’action bénéfique chez les bébés en cas d’inconfort digestif.

Les plantes qui la composent sont BIO, c’est-à-dire cultivées et récoltées par des agriculteurs engagés dans une démarche de qualité et de respect de l’environnement :

− Le fenouil, une plante de la famille des ombellifères utilisée depuis des siècles avant les repas pour assurer une digestion calme et agréable. Elle améliore ainsi le confort digestif.

− Le tilleul, une plante de la famille des tiliacées consommée traditionnellement en infusion pour ses vertus calmantes et apaisantes, notamment au niveau digestif.

− La fleur d’oranger, une plante de la famille des rutacées, très appréciée de tous pour son arôme délicat et doux.

 

Inconfort digestif

 

En association avec Calmosine Digestion, notre innovation a été spécialement pensée pour les besoins des nourrissons et vous proposer une réponse complète :

  • Calmosine microbiotique CLQ, à base de Bifidobacterium animalis ssp. Lactis, est une formule ciblée pour préserver l’équilibre de la flore du nourrisson et de l’enfant.

D’un côté vous aurez l’action multiple de Calmosine digestion sur la sphère digestive avec le fenouil et une action sur la nervosité des bébés avec le tilleul et la fleur d’oranger et de l’autre l’action du CLQ sur le microbiote

Même si ces troubles digestifs sont communs et généralement sans danger, nous vous recommandons toujours de consulter les professionnels de santé qui vous entourent. Ils restent les mieux placés pour vous conseiller sur des médicaments ou autres solutions en fonction du dossier médical de votre bébé.