DME : DIVERSIFICATION MENÉE PAR L’ENFANT

Eva Ly Thai Bach

Votre enfant est déjà à l’âge de la diversification alimentaire … Le temps passe si vite ! Cependant par où commencer et surtout par quoi ? Vous avez peut-être déjà entendu parler de la diversification alimentaire classique mais connaissez-vous la DME ? Un acronyme pour désigner la diversification alimentaire menée par l’enfant. Une pratique parfois écartée par les parents par peur que cela soit trop compliqué ou dangereux pour bébé mais qui est pourtant plus que bénéfique pour vos petits bouts ! Découvrons ensemble la diversification menée par l’enfant …

 

LA DME, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Venue de l’autre côté de l’Atlantique la DME, ou diversification menée par l’enfant, est une nouvelle approche initiée par le Canada. Elle est également appelée « diversification libre » ou encore « alimentation autonome ». Comme son nom l’indique, cette pratique permet à l’enfant d’être acteur de son repas. Après plusieurs mois d’alimentation exclusive au lait, il découvre enfin l’alimentation solide.

Le but de la DME est de proposer à l’enfant son alimentation en morceaux (légumes, viandes, poissons, fruits, pâtes…). La DME ne demande pas beaucoup d’efforts contrairement à ce que les parents peuvent penser. En effet, vous pouvez tout à fait donner le même repas que le vôtre à votre enfant mais en faisant attention à la taille des aliments et à leur cuisson.

 

QUAND COMMENCER LA DME ?

La DME et le développement de l’enfant

La DME commence en fonction du développement de l’enfant. En effet, il existe une fenêtre propice pour commencer la DME. 

Entre 6 et 12 mois, bébé sera plus enclin à découvrir de nouvelles saveurs. C’est durant cette période que vous pourrez initier bébé à la DME. 

Après 12 mois, l’enfant se développe sur le plan moteur. Durant cette période motrice, il sera plus difficile de commencer la DME car il concentrera toute son énergie sur la marche et sera moins intéressé par la découverte de nouveaux aliments, textures …

Ainsi cette diversification menée par l’enfant peut débuter dès le 6e mois du bout’chou.

 

Prérequis à la diversification alimentaire menée par l’enfant

A la différence de la diversification classique pouvant commencer à 4 mois avec autorisation du pédiatre, la DME démarre plus tard, à partir de 6 mois, car elle nécessite quelques prérequis.

Tout d’abord, bébé doit pouvoir se tenir assis dans sa chaise haute pour pouvoir manger afin d’éviter tout risque de fausse route. Il doit aussi être capable de tourner la tête de gauche à droite.

Il est également conseillé de commencer la DME à partir de 6 mois car c’est à partir de cet âge que bébé atteint une certaine maturité digestive. Celle-ci lui permettra d’accepter plus facilement les nouveaux aliments, lui qui jusqu’à présent ne consommait que du lait.

Pour terminer, un prérequis indispensable, votre bout’chou doit savoir attraper seul un objet ou aliment afin de le porter à sa bouche.

Découvrez la diversification classique chez bébé

 

Qui dit DME dit forcément avoir des dents ?

D’accord la DME commence à 6 mois, mais mon bébé n’a pas de dents ! Comment va-t-il pouvoir manger ?

Pas de problème ! Les dents ne sont pas nécessaires pour commencer la DME ! Les dents masticatrices n’apparaissent d’ailleurs que vers 17 mois. Rassurez-vous, les muscles et les gencives d’un bébé de 6 mois sont assez puissants pour mâcher les aliments. Le bébé sait mastiquer à partir de 6 mois !

Tout savoir sur la poussée dentaire

 

La DME, comment se passe l’alimentation de tous les jours ?

Attention, la DME est un bonus qui permet à l’enfant d’éveiller ses sens, ce n’est pas son alimentation principale ! Avant ses 1 an, le lait est son aliment principal

Vous remarquez d’ailleurs que bébé ne mangera pratiquement rien lors de ses premiers repas DME et c’est tout à fait normal. Il lui faut le temps d’appréhender la nouveauté et découvrir cette alimentation. Mais pas de panique un repas de DME ne remplace en aucun cas un biberon qui reste son repas principal.

 

POURQUOI METTRE EN PLACE LA DME ?

Il existe de nombreux avantages à mettre en place la DME dès le plus jeune âge de bébé.

Voici une liste non exhaustive des bénéfices de la DME :

  • Amélioration de la motricité fine de l’enfant. 
  • Valorisation des choix de l’enfant et augmentation de la confiance en soi.
  • Développement neurosensoriel
  • Meilleur développement du palais (moins de risque d’orthodontie)
  • Aide à l’apprentissage du langage
  • Découverte des saveurs, textures, des aliments tels qu’ils sont (pas en purée, compote ou soupe)
  • L’enfant en grandissant sera moins réfractaire à la nouveauté
  • Petit bonus : Les parents mangent mieux et plus diversifié !

 
 
 

QUELS SONT LES ALIMENTS À PRIVILÉGIER SELON L’ÂGE ET EN QUELLES QUANTITÉS ?

Avant toutes choses, nous souhaitons vous prévenir, il y a de grandes chances qu’au début de la DME la plupart des aliments proposés se retrouvent pas terre plutôt que dans sa bouche ! Et cela est normal ! Lors de ses premiers repas, votre bout’chou sera en phase de découverte, il ne mangera pas beaucoup, il touchera ses morceaux de courgettes, recrachera son brocoli ou encore, goûtera à son bout de viande. Pour les plus gourmands ou aventureux, ils tenteront dès le premier repas de manger quelque chose, et pour certain il leur faudra un peu plus de temps ! 

Quelques petits conseils pour une DME en toute sérénité :

  • Les parents s’occupent de la qualité et disponibilité des produits et l’enfant s’occupe de la quantité.
  • Les premiers repas permettent à l’enfant de découvrir de nouveau aliments et saveurs, autre que le lait ! Il ne faut pas le forcer à manger s’il n’en a pas envie ! Il associera ensuite le moment de manger à quelque chose de négatif.
  • Introduire les aliments salés en premier puis le sucré un peu plus tard.
  • Éviter les aliments trop durs (noix, amandes ou ronds (raisin, petit pois) que le bébé pourrait avaler d’un coup et risquer une fausse route.

 

Avant les 9 mois de bébé

Pendant les premiers mois de la DME vous pouvez proposer 2 ou 3 aliments par repas à bébé.

Il faut également trouver la cuisson idéale pour que ces aliments ne s’écrasent pas directement à la prise plus ou moins « forte » de bébé. On privilégiera la cuisson fondante ou croustifondante (l’adulte peut écraser le morceau entre son pouce et son index).

Prévoyez des morceaux assez grands et gros (taille du poing fermé de bébé) ou des bâtonnets longs et épais pour que bébé puisse le tenir dans sa main. En effet l’enfant, à cet âge, n’attrape pas avec son pouce, il faut donc prévoir des morceaux assez gros

 

Après les 9 mois de bébé

Proposez toujours des aliments fondants ou croustifondants mais cette fois de taille plus petite. Bébé peut enfin attraper avec son pouce.

C’est aussi le moment de varier les textures et les cuissons !

 

A partir de 12 mois

Bébé est maintenant capable de broyer et d’écraser les fibres avec ses nouvelles petites quenottes ! 

Vous pouvez maintenant lui donner de tout et en petits morceaux.

 

NE PAS CONFONDRE ÉTOUFFEMENT ET GAG RÉFLEXE

Beaucoup de parents n’osent pas commencer la DME à cause des risques d’étouffement de leur bébé. Malgré ce que l’on pourrait croire, il n’existe pas de risque plus important d’étouffement en DME par rapport à la diversification classique. 

Cette peur est due à une mauvaise interprétation du comportement de bébé lors des repas. En effet, les parents confondent souvent l’étouffement et le gag reflexe qui est une attitude tout à fait normale chez l’enfant, bien que très impressionnante pour les parents.

 

Reflexe nauséeux ou gag reflexe

Le gag reflexe est un réflexe de survie. Il en existe deux types :

  • Le gag reflexe sensitif est un réflexe inné se trouvant à la moitié postérieure de la langue vers 6 mois 
  • Le gag reflexe de timing intervient lorsque l’aliment n’est pas mâché correctement. Celui-ci n’est alors pas accepté et l’enfant essaye donc de le recracher. 

Il est important de retenir que ce reflexe peut paraître impressionnant, cependant l’enfant n’est pas en danger !

 

Étouffement de l’enfant

L’étouffement quant à lui est plus inquiétant pour l’enfant et il nécessite parfois l’aide des parents ou des secours.

  • Lors d’un étouffement partiel, la trachée n’est pas totalement obstruée. L’enfant arrive toujours à respirer et il peut évacuer seul l’aliment avec la toux.
  • Lors d’un étouffement total, l’air ne passe plus, il y a obstruction totale de la trachée. C’est une urgence vitale et votre enfant a besoin de premiers secours.

 

Ainsi il est important de différencier gag reflexe et étouffement. Lorsque votre enfant fait un gag reflexe, ne paniquez pas et tentez de rester calme pour ne pas alarmer votre enfant. Il réussira seul à évacuer l’aliment qui le gêne et vous pourrez par la suite le féliciter ! 

Si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à vous documenter sur le sujet, regardez des vidéos afin de pouvoir repérer un gag reflexe. Vous pouvez également suivre une formation aux premiers secours.

 

NOS CONSEILS POUR UNE DME REUSSIE

Avant tout la DME ne doit pas être rigide ! Ce doit être un moment de plaisir et d’émerveillement pour l’enfant et ses parents ! 

Pour cette raison, préférez faire la DME lorsque vous avez le temps. Vous pouvez également la faire seulement quelques jours dans la semaine ou uniquement le week-end. Le principal est que vous puissiez vous concentrer sur bébé pendant son repas.

Bien que la DME soit synonyme d’« alimentation autonome » vous pouvez tout à fait aider votre enfant pour le repas. Si vous observez que votre enfant à du mal, vous pouvez lui apporter l’aliment devant la bouche mais il devra lui-même le mettre seul dans sa bouche !

La DME ne veut pas dire que vous devez exclure les soupes ou purées ! Ce sont aussi des textures différentes à faire essayer à votre enfant. Il n’y a donc aucune interdiction à faire coexister la DME et la diversification alimentaire classique

Il est important que l’enfant soit dans une bonne position pour la DME. Il doit être assis sur une assise stable avec un appui pour ses pieds qui lui permettra en cas de fausse route de se basculer pour évacuer le morceau bloqué.

Petit conseil ! Si votre enfant a faim, donnez-lui d’abord le sein ou le biberon. En effet la difficulté qu’il rencontrera au moment d’attraper les aliments risque de l’énerver et il pourra ensuite bouder la DME, cela n’allant pas assez vite pour lui.

Et pour finir … Faites confiance à votre enfant 😊

 

Pour poursuivre sur le sujet de la DME :

 

Ce conseil vous a été utile ? Partagez-le autour de vous !