DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE ET PROBLÈME DE DIGESTION : QUE FAIRE POUR SOULAGER SON BÉBÉ ?

Morgane Berthelot

Voir son bébé rentrer dans la cour des grands avec la découverte d’aliments et de saveurs encore inconnus, c’est une grande aventure ! Surtout qu’avec la diversification alimentaire surviennent bien souvent quelques petits troubles digestifs. Rassurez-vous, ils sont généralement bénins et peuvent facilement être soulagés en adoptant quelques réflexes

 

Diversification alimentaire : les bons gestes à adopter pour prévenir les troubles digestifs

En moyenne, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande de débuter la diversification alimentaire à partir de 6 mois. Avec le feu-vert de votre pédiatre et si votre bébé semble prêt, elle peut être doucement mise en place à partir de 4 mois.

Comme pour toutes les grandes étapes de la vie d’un bébé (les premiers pas, les premières dents, les premiers mots…) la diversification alimentaire est propre à chacun. Il est primordial de ne pas comparer les habitudes d’un bébé à un autre et d’y aller à son rythme.

Il existe tout de même certaines recommandations à suivre pour la mise en place de la diversification alimentaire afin de prévenir les risques de troubles digestifs et les limiter au maximum :

La prise des repas doit se faire autant que possible à heure fixe, pour que le système digestif de votre bébé mette en place une certaine routine. Manger au même moment jour après jour permet de faciliter la digestion. Évidemment, s’il y a de temps en temps des exceptions ou 20 minutes de décalage par rapport à la veille, ce n’est pas grave.

Des repas pris dans une ambiance calme et détendue, avec des lumières douces et sans trop de bruit autour vont permettre à votre bébé de manger sans stress et sereinement. Résultat, sa digestion se fera dans les mêmes conditions !

● Que ce soit pendant la prise du biberon ou pendant des repas « classiques », il est primordial de laisser votre bébé prendre son temps. Si vous voyez qu’il mange vite, n’hésitez pas à solliciter des petites pauses, pour permettre à l’appareil digestif de ne pas être saturé.

● Après le repas, il faut veiller à ce que votre bébé ne s’allonge pas tout de suite. En général, il vaut mieux faire en sorte qu’il reste assis pendant environ 10 ou 15 minutes, le temps que le processus de digestion se mette en place correctement.

De manière générale, au début de la diversification alimentaire, il est recommandé de ne faire goûter qu’un seul aliment à la fois à votre bébé. Pourquoi ? D’abord pour qu’il puisse identifier chaque nouvelle saveur et la mémoriser. Il va pouvoir définir ce qu’il aime ou ce qu’il n’aime pas. D’un point de vue digestif ensuite, cela va vous permettre de vérifier s’il digère bien ou mal cet aliment.
Si vous constatez des troubles digestifs, différents gestes sont à mettre en place pour soulager votre bébé.

 

Diversification alimentaire chez bébé

 

Diversification alimentaire : nos conseils pour soulager la constipation chez votre bébé ?

Si pendant la période de diversification alimentaire, vous constatez que votre bébé est constipé, voici quelques conseils pour le soulager et rétablir son transit :

 

Privilégiez certains aliments

Les aliments riches en fibres vont augmentent la vitesse du transit intestinal
– Céréales : blé, boulgour…
– Légumes verts : épinards, haricots verts, courgettes…
– Fruits : pommes, poires, pruneaux, raisins, kiwis, framboises…

 

Aliments à éviter

Au contraire certains aliments peuvent ralentir le transit :
– Légumes : carottes cuites, petits pois,
– Fruits : coings, bananes
– Féculents : pâtes, riz blanc

 

Hydratation de bébé

Veillez à ce que votre bébé s’hydrate suffisamment, en buvant régulièrement. En cas de constipation, il est recommandé de lui donner des eaux spécifiques (pour utiliser l’eau la plus adaptée pour votre bébé, nous vous invitons à vous renseigner auprès de votre médecin.)

 

Exercices physiques

Faites-faire un peu de gymnastique à votre bébé (3 ou 4 fois par jour pour plus d’efficacité)
L’exercice de la grenouille
– Allongez-le sur le dos
– Remontez lentement ses jambes
– Dépliez-les
– Recommencez pendant quelques minutes

L’exercice du vélo
– Allongez votre bébé sur le dos
– Faites bouger ses jambes comme s’il pédalait

 

Massage de bébé

Massez tout en douceur le ventre de votre bébé. Le massage « LoVe » (né d’une collaboration entre les laboratoires Laudavie et le Docteur Kamel Bargaoui) est un geste préventif que notre expert gastro-pédiatre vous recommande de faire en dehors des crises, cela contribuera à en diminuer le nombre.

 

Envie d’une idée de recette anti-constipation pour bébé ? (à partir de 6 mois)

Douceur pomme / poire / flocon d’avoine

INGRÉDIENTS

– 3 quartiers de poire bien mûre
– ½ pomme
– 3 cuillères à soupe de flocon d’avoine
– 1 pincée de cannelle (facultatif)
– 3 gouttes de vanille liquide (facultatif)

PRÉPARATION

– Lavez, épluchez et coupez les fruits
– Les cuire à la vapeur pendant 10 mn en ajoutant juste avant le début de la cuisson les flocons d’avoine au fond de votre panier vapeur. (S’ils risquent de passer par les trous, ajoutez-les sur les fruits) Vous n’avez pas de panier vapeur ? Vous pouvez les faire cuire dans une casserole avec un fond d’eau.
– Mixez avec un peu de jus de cuisson ou d’eau faiblement minéralisée
– Ajoutez si vous le souhaitez une touche de cannelle ou de vanille
– Laissez un peu refroidir et servez

 

Diarrhée ou vomissement pendant la diversification alimentaire : que faire pour soulager votre bébé ?

Si vous constatez que votre bébé a des diarrhées ou des vomissements pendant la période de diversification alimentaire, il est nécessaire d’adapter son alimentation. Contrairement à la constipation :

 

Privilégiez des aliments solides et bien cuits ralentissant le transit :

– Légumes bien cuits : carottes
– Fruits bien mûrs : bananes, coing
– Féculents : pâtes, semoule, riz blanc, pommes de terre,
– Protéines : poisson, volaille

 

Si bébé à la diarrhée ou des vomissements, évitez ces aliments :

– Céréales : blé, boulgour…
– Légumes verts : épinards, haricots verts, courgettes…
– Fruits : pommes, poires, pruneaux, raisin, kiwis, framboises…
– Légumineuses : lentilles, pois cassés, pois chiches…
– Produits laitiers : yaourts, petit-suisse…
– Boissons : jus de fruits

 

Hydratation de bébé

Comme pour la constipation, il est primordial que votre bébé continue de s’hydrater régulièrement.
Envie d’une astuce pour hydrater votre bébé tout en lui apportant les bons aliments pour combattre la diarrhée ?
– Lorsque vous faites cuire du riz, conservez l’eau de cuisson pour la donner à votre bébé en alternant avec son eau minérale traditionnelle.

 

 

En parallèle des conseils cités juste au-dessus et de ceux de votre pédiatre, il existe des compléments alimentaires dédiés pour aider votre bébé à bien digérer et à avoir un transit apaisé.

Vous pouvez par exemple vous tourner vers Calmosine Digestion Bio, une solution d’origine naturelle formulée pour soulager les bébés en cas d’inconfort digestif.

Tous les actifs composant cette solution sont bio, c’est-à-dire cultivés et récoltés par des agriculteurs engagés dans une démarche de qualité et de respect de l’environnement :

Le fenouil

Une plante de la famille des ombellifères utilisée depuis des siècles avant les repas pour assurer une digestion calme et agréable. Elle améliore ainsi le confort digestif.

Le tilleul

Une plante de la famille des tiliacées consommée traditionnellement en infusion pour ses vertus calmantes et apaisantes, notamment au niveau digestif.

La fleur d’oranger

Une plante de la famille des rutacées, très appréciée de tous pour son arôme délicat et doux.

Inconfort digestif

 

En complément de Calmosine Digestion Bio, vous pouvez également donner à votre enfant la solution Calmosine microbiotique CLQ ! Une formule ciblée pour préserver l’équilibre de la flore du nourrisson et de l’enfant.
D’un côté vous aurez l’action multiple de Calmosine Digestion Bio sur la sphère digestive et de l’autre l’action de Calmosine microbiotique CLQ sur le microbiote.

 

Calmosine vous aide à soulager les troubles digestifs de votre bébé pendant la diversification alimentaire

De manière générale, quel que soit le trouble digestif de votre bébé, nous vous recommandons vivement de consulter votre pédiatre, qui sera le mieux placé pour vous conseiller et vous diriger si besoin vers des traitements spécifiques.