ALLAITEMENT : LE SECRET DES PREMIÈRES TÉTÉES

Eva Ly Thai Bach

En France, 2/3 des nourrissons sont allaités à la naissance mais seulement ¼  d’entre eux le sont encore après 3 mois. Que se passe-t-il durant ce laps de temps ? Beaucoup de mamans rencontrent des difficultés pour allaiter leur enfant durant les premiers mois de vie de bébé et renoncent ensuite à leur aventure lactée à cause des douleurs ou inconforts liés à l’allaitement. A travers cet article nous allons vous guider et vous donner les clés pour vivre au mieux votre allaitement.

 

SE PRÉPARER À L’ALLAITEMENT

Allaiter est naturel oui, mais pas forcément inné pour toutes les mamans ! En effet toutes les femmes sont « équipées » pour allaiter mais chaque allaitement est différent et certaines peuvent rencontrer des petits obstacles, mais rassurez-vous, si vous êtes bien renseignée et accompagnée vous pourrez les surmonter !

 

9 mois pour mettre son nez dans les livres …

Et oui, les livres sur l’allaitement sont nombreux et pourront vous permettre d’avoir une approche théorique sur la chose. Beaucoup de livres illustrés vous permettront d’appréhender votre aventure lactée mais aussi de découvrir les différentes positions d’allaitement ou encore de savoir quels sont les objets pouvant vous aider durant celui-ci.

 

Préparer son corps avant l’allaitement ?

A la naissance de bébé et durant tout votre allaitement, vos seins vont être stimulés d’une manière totalement différente et votre corps va peut-être mettre un peu de temps à s’y habituer. Ainsi avant la naissance de bébé, n’hésitez pas à préparer votre corps ! Retirez votre soutien-gorge, et essayez de laisser au maximum vos seins au contact de l’air ou alors du frottement de vos vêtements.

 

Posez des questions !

Rien de mieux qu’un professionnel de l’allaitement pour vous conseiller, vous aiguiller ou encore vous rassurer ! 

N’hésitez donc pas à participer aux séances d’informations sur l’allaitement avant votre accouchement, demander conseil à votre sage-femme ou faire appel à une consultante en lactation IBCLC pour répondre à toutes vos interrogations.

 

LA TÉTÉE D’ACCUEIL

Enfin votre bébé est là ! Si toutes les conditions sont réunies, dès la sortie, votre bébé pourra être mis sur votre ventre afin de faire la première tétée aussi appelée la tétée d’accueil. 

Vous aurez alors l’occasion de voir votre tout petit ramper (voilà pourquoi les anglais appellent ce moment le « breastcrawling ») jusqu’à votre sein pour téter. Comment fait-il pour savoir où aller ? L’aréole de votre mamelon a une odeur similaire au liquide amniotique dans lequel votre enfant est resté 9 mois ! Grâce à son odorat, il trouve donc naturellement le sein pour aller faire la tétée d’accueil !

Si pour n’importe quelle raison vous n’avez pas eu votre bébé sur vous dès la naissance, la tétée d’accueil se déroule en général pendant les deux premières heures suivant l’accouchement. C’est à ce moment-là que bébé est le plus éveillé. Six heures après l’accouchement, ses réflexes de succion commencent à diminuer.

allaitement

Le peau à peau 

Les bienfaits du peau à peau avec bébé dès la naissance ne sont plus à démontrer ! En effet garder bébé tout prêt de soi permet d’abord de le rassurer et le détendre, le contact et l’odeur de la peau de la maman lui rappelant l’intérieur du ventre. Puis, ce doux contact permettra la libération d’ocytocine, essentielle à la production de l’or liquide ou encore appelé le colostrum

 

LA MONTÉE DE LAIT

Comme dis précédemment il est important de mettre bébé au sein dès ses premières heures de vie. En effet, la succion de bébé va déclencher la production d’un cocktail d’hormones permettant de fabriquer le lait maternel. Ainsi plus vite bébé aura accès au sein et plus vite la maman aura du lait ! 

Le premier lait, ou colostrum, est la première chose que bébé va boire. C’est un lait épais regorgeant de nutriments indispensable à bébé durant les premières heures de sa vie ! Un shoot de défenses immunitaires ! 

Entre le 3e et 6e jour après l’accouchement, la montée de lait se met en place !

Il n’est pas rare d’entendre que cette montée de lait est douloureuse. Comme pour l’allaitement en général, chaque femme est différente et ne ressentira pas les mêmes sensations. Afin de prévenir cette gêne, il est important de ne pas limitée les tétées dès la naissance ! Plus bébé sera au sein, plus la production de lait sera importante.

Dans le cas d’une césarienne, on parle parfois de retardement de la montée de lait. Ceci s’explique par la séparation de la mère et l’enfant à la naissance. C’est le cas également pour les bébés prématurés ! Cependant afin de booster votre lactation, vous pouvez tout à fait utiliser un tire-lait afin d’imiter le geste de succion de bébé. Ainsi votre bout’chou aura accès à votre lait !

 

L’ALLAITEMENT A LA DEMANDE

Comment savoir si bébé mange assez ? 

Il est vrai qu’au début on peut se sentir perdu et ne pas savoir si bébé mange assez ! Pour rappel, l’estomac de votre nourrisson fait la taille d’une noisette à la naissance. Au départ il tétera donc surtout pour stimuler votre lactation.

Petit à petit, son estomac va grandir, son appétit suivra également. Au bout de quelques jours vous serez à peu près entre 8 et 12 tétées par jour !

La mise en route de votre allaitement se fait de manière progressive et cela est tout à fait normal ! Il faut vous laisser le temps de vous comprendre vous et bébé ! Plus vous le mettrez au sein régulièrement et plus votre lactation sera optimale

 

lactation

Mais à quel moment mettre bébé au sein ? 

Pour savoir quand mettre bébé au sein, il faut l’observer ! Plus particulièrement rechercher les signes d’éveil ou signes de faim du bout’chou. Si votre tout petit tire la langue, a les yeux qui roulent ou encore s’il ouvre les mains, il y a de fortes chances pour qu’il demande le sein !

Beaucoup de mamans renoncent finalement à allaiter après les premières semaines car elles rencontrent malheureusement des difficultés. Cependant il faut à peu près 4 à 6 semaines après la naissance de bébé pour que la lactation se mette en place. Ainsi il est souvent fréquent de rencontrer des petits soucis ces premières semaines, pourtant après le passage de celle-ci, l’aventure lactée entre votre bout’chou et vous se déroule plutôt sereinement !

“Comment bien démarrer son allaitement ?”

 

L’ALLAITEMENT C’EST DOULOUREUX ?

Engorgement 

L’engorgement est fréquemment rencontré lors des montées de lait ! Il peut toucher un ou deux seins. L’augmentation de production de lait va entraîner une poitrine lourde et tendue. Si le lait n’est pas exprimé, le sein concerné va être dur comme la pierre, très sensible et douloureux. La maman va également avoir des sensations de chaleur, voire de la fièvre. Si la fièvre augmente et qu’un érythème est localisé sur un seul des deux seins, il est préférable de consulter un médecin pour écarter une potentielle mastite (inflammation du sein).

Pour soulager l’engorgement, une seule solution, drainer le sein ! Pour cela faire téter bébé reste la meilleure des options ! Cela installe également un rythme pour la production du lait et préviendra d’un nouvel engorgement. Vous pouvez également expulser le lait manuellement (les massages détendent également le sein) ou avec un tire-lait.

 

Crevasses dues à l’allaitement

La crevasse est une plaie du mamelon liée à une irritation de celui-ci par une mauvaise position de l’enfant au sein ou un mauvais placement de la langue ou de la bouche de l’enfant lors de la prise du sein.

Cela commence par une gêne puis une douleur, une rougeur, un gonflement et finalement les crevasses apparaissent ! Si la cause n’est pas corrigée, la zone irritée va laisser place à une plaie douloureuse, pouvant saigner. 

Pour éviter les crevasses, la première chose à faire est de corriger la position de votre enfant au sein et de faire vérifier par le personnel de la maternité si bébé prend le sein correctement. Vous pouvez également protéger la peau entre les tétées en mettant une crème à base de lanoline ou encore en réalisant des pansements à base de lait maternel.

De plus, lorsque vous retirez bébé de votre sein, ne tirez pas ! Pensez à votre mamelon ! La meilleure méthode est de passer votre petit doigt dans la bouche de bébé et d’appuyer sur sa gencive pour retirer le mamelon sans douleur.

 

Est-ce que bébé prend bien le sein ?

S’il faut retenir une chose, c’est qu’en dehors d’une sensibilité du mamelon les premiers jours, un allaitement n’est jamais censé faire mal.

Si une douleur persiste, cela est souvent le signe que quelque chose cloche ! 

Première option, la position de bébé au sein n’est pas bonne ! Une mauvaise position va en effet entraîner des crevasses et des douleurs lorsque bébé tétera. Pour régler ce problème, n’hésiter pas à consulter une sage-femme ou une consultante en lactation qui saura vous accompagner au mieux pour trouver la cause de cette douleur et la faire disparaître.

Pour en savoir plus sur les positions d’allaitement

Deuxième option, bébé à un problème au palais, un frein de langue qui gêne le bon positionnement de la langue et une bonne succion. Dans ces cas-là, il est important de consulter un médecin. Si jamais les douleurs sont fortes, persistent toute la tétée et/ou sont encore présentes après les 3-4 premiers jours, n’hésitez pas à en parler et à consulter des sages-femmes qui ont l’habitude de gérer les problèmes d’allaitement ou une conseillère en lactation 

montée de lait

Les compléments alimentaire pour l’allaitement 

Il existe différents types de compléments alimentaires que la maman peut prendre pendant l’allaitement. Ils sont plus ou moins d’origine naturelle et se présentent sous différentes formes : gélules, tisanes, solutions de phytothérapie… Ces compléments alimentaires peuvent aider à favoriser la production de lait, récupérer de la fatigue et améliorer le bien-être général de la nouvelle mère. 

calmosine allaitement

 

Pour conclure, allaiter n’est pas forcément chose facile pour toutes les mamans ! Retenez que le plus important est d’être entourée et soutenue par ses proches mais aussi par tous les spécialistes de l’allaitement (sage-femme, consultante en lactation IBCLC) qui pourront vous aider à traverser les obstacles que vous rencontrez pendant votre aventure lactée.

Ce conseil vous a été utile ? Partagez-le autour de vous !