Les tétées la nuit – Allaitement 0 à 1 an

Laudavie

Lorsqu’on allaite, les tétées de nuit soulèvent de nombreuses questions. Certains bébés, gros dormeurs, ne semblent pas réclamer : faut-il alors les réveiller pour assurer une alimentation optimale ? Jusqu’à quel âge ont-ils vraiment besoin d’être nourris pendant la nuit ? Comment envisager un sevrage nocturne en douceur ? Autant de questions abordées pour vous dans cet article !

 

Faut-il réveiller un bébé la nuit pour le faire téter ?

 

En réveillant votre bébé, il y a peu de chance qu’il accepte de téter ! En revanche, les premières semaines, le sein doit être proposé « à l’éveil », c’est-à-dire à chaque fois que votre bébé se réveille calmement, sans attendre qu’il pleure. C’est notamment pour cette raison que les experts recommandent de faire dormir un bébé dans la chambre de ses parents les 6 premiers mois. Vous pourrez ainsi plus facilement être réveillés par les petits bruits qu’il fait pendant les courtes périodes d’éveil qui entrecoupent ses cycles de sommeil, afin de le mettre au sein, même s’il n’a pas pleuré.

Tout dépend bien évidemment de l’âge de votre bébé, mais le fait qu’il ait de longues plages de sommeil pendant la nuit ne doit pas être alarmant si par ailleurs il est tonique et souriant pendant les phases d’éveil et que sa prise de poids est normale. Seule la conjonction des 3 éléments suivants fait penser qu’un allaitement n’est pas optimum et doit conduire à envisager au moins un réveil nocturne pour le stimuler en lui proposant le sein :

  • pas de tétée la nuit,
  • peu de sommeil en journée,
  • prise de poids insuffisante.

Dans le premier mois, pendant ce qui est appelé la « phase de calibrage », l’organisme maternel étalonne la production de lait en fonction des besoins du tout-petit. Plus le bébé tète fréquemment, et plus la poitrine de sa maman produit du lait. Et c’est justement la nuit, quand le niveau de prolactine (hormone responsable de la production du lait) est plus élevé, que le bébé aura du lait en abondance. Si votre bébé est un gros dormeur et que sa courbe de poids évolue normalement, il se peut que sa maman ait besoin de tirer son lait pendant la nuit, pour drainer la poitrine en prévenant tout risque d’engorgement, et maintenir la production de lait.

 

Jusqu’à quel âge donner le sein la nuit ?

 

“Faire ses nuits”, selon l’expression communément utilisée, nécessite une maturation cérébrale et la différenciation du jour et de la nuit grâce à ce que l’on appelle des donneurs de temps : la lumière du jour, le silence de la nuit, l’activité, les soins, les tétées, etc. Ceci se met en place en moyenne vers l’âge de 4 mois, mais certains bébés « feront leurs nuits » plus tôt, et d’autres plus tard.

Les idées reçues ont la vie dure car on entend très souvent qu’il faut donner plus de nourriture au bébé le soir afin qu’il soit « calé pour la nuit ». Il est important de rappeler qu’en aucun cas la qualité du sommeil ne dépend de la quantité de lait ingérée, et l’effet inverse peut être obtenu en engendrant un inconfort et des troubles digestifs.

Sevrer un bébé la nuit est un choix qui dépend de nombreux facteurs dans la relation mère-enfant, et aura en pratique souvent lieu entre 4 et 6 mois.

produit calmosine allaitement

Certains bébés peuvent-ils réclamer le sein, la nuit, sans avoir faim ?

 

On pense trop souvent que si le bébé pleure, c’est qu’il a faim. N’oubliez pas ses autres besoins : câlins, portage, sommeil, couche à changer… Il faudrait plutôt concevoir que l’enfant s’éveille car son cycle de sommeil est terminé et que, dans les premiers mois, on profite de cet éveil pour le nourrir. Physiologiquement, à 6 mois, un bébé n’a plus besoin d’être nourri la nuit. Mais les tétées peuvent être un tel plaisir pour lui, qui a pris cette habitude depuis sa naissance, qu’il faut parfois l’accompagner en douceur s’il semble continuer à les réclamer.

 

Comment réaliser un sevrage pour les tétées de nuit ?

 

Il convient que la maman soit prête, sereine et sûre de cette décision, afin d’expliquer simplement et sans appréhension à votre enfant qu’à partir de maintenant, il n’y aura plus de tétée la nuit.

Au moment du coucher, après la dernière tétée, rappelez-lui cette nouvelle donnée, et évitez si possible qu’il ne s’endorme au sein s’il en a l’habitude. Il aura alors sûrement besoin d’être câliné et de sentir votre présence à ses côtés pour trouver le sommeil.

Lors des réveils nocturnes, allez le voir tout en veillant à ne pas allumer la lumière, à parler peu et très doucement, juste pour lui rappeler que c’est la nuit et qu’il n’y aura pas de tétée avant le lendemain matin, et aidez-le à se rendormir en le câlinant, le berçant, etc.

Il est tout à fait normal que votre bébé pleure pour s’exprimer, il a besoin d’être accompagné pour prendre de nouvelles habitudes ! Le fait que ce soit le papa qui aille le voir peut aider car le bébé ne sentira pas le lait de sa maman. Gardez votre calme et expliquez-lui avec bienveillance que vous comprenez que c’est difficile pour lui et que vous êtes là pour l’aider à se rendormir.

Ce conseil vous a été utile ? Partagez-le autour de vous !