Les bonnes habitudes pour une sieste réussie

Laudavie

Votre enfant ne veut plus faire la sieste, que ce soit à l’école ou à la maison. Est-ce un « caprice » de sa part ou n’en a-t-il plus besoin ? Quelles sont les astuces pour qu’il puisse quand même se reposer ?

Faisons le point ensemble à travers une série de questions-réponses !

 

Mon enfant fait encore des siestes à l’école, est-ce utile ?

Lorsque l’enfant rentre à l’école, il fait la sieste en première année de maternelle. Certains enfants auraient encore besoin de dormir l’après-midi à 4 ans et même parfois jusqu’à l’âge de 5-6 ans. Ils peuvent alors se réguler sur une semaine et non quotidiennement. Il est très utile de leur proposer un temps calme le mercredi après-midi ou pendant le week-end.

 

Mon enfant est irrité et/ou grognon quand il ne fait pas de sieste, est-ce par manque de sommeil ?

On considère qu’avant 5 ans, les enfants ont besoin de dormir au moins 11 heures sur 24 (réparties entre la nuit et le jour). La sieste du début d’après-midi disparait entre 2 ans et 5 ans. Il ne faut pas faire l’impasse dessus car elle est importante pour l’enfant qui est en train de construire le rythme et la structure de son sommeil. Il a besoin de repères pour acquérir des habitudes de sommeil stable, particulièrement important pour lui dans cette période de croissance et de développement corporel et cérébral rapide. Le fait que votre enfant dorme suffisamment ou pas s’apprécie à son comportement dans la journée : il sera plus ou moins agité, nerveux, irritable.

 

Un événement « perturbateur » est arrivé récemment, comment gérer l’endormissement difficile ?

D’une manière générale et quel que soit l’âge de l’enfant, il faut considérer que l’endormissement est une séparation. L’enfant est petit, fragile et a besoin de l’adulte pour vivre et le protéger. Se séparer est donc pour lui difficile. Ce sera d’autant plus difficile que quelques soucis le tracassent (ne pas avoir eu assez de temps avec ses parents la journée, une tension qu’il sent dans la famille du fait d’un souci familial, l’arrivée d’un autre enfant, un déménagement etc.) ou simplement un grand changement dans sa vie : acquisition de la marche, du langage etc.

 

Mon enfant s’endort mieux la nuit quand il n’a pas fait de sieste, a-t-il son compte de sommeil ?

Les enfants de 2,5 ans qui n’ont plus besoin de sieste sont exceptionnellement rares. Mais existent. Le fait qu’il dorme bien chez la nounou et parfois chez vous tend à montrer qu’il en a besoin, au moins certains jours. Mais si vraiment vous remarquez qu’il est mieux rythmé, pas fatigué, ni grognon, ni excité quand il ne la fait pas, cette sieste n’est en rien une obligation. Si vous ne pouvez pas l’obliger à dormir, vous pouvez au moins obtenir de lui « un temps calme » dans son lit.

 

Je mets mon enfant dans le noir complet pour sa sieste, ai-je raison ?

Il faut éviter le noir complet pour les siestes pour bien faire la différence avec la nuit.

En effet, le rituel de la sieste doit être très court contrairement au soir.  Par exemple, pas de veilleuse car les volets doivent restés entrouverts, de même, pas de chansons ni bisous interminables.  Enfin, n’empêchez pas les bruits normaux de la maison de façon que votre enfant puisse se réveiller spontanément dès que son sommeil devient plus léger en fin de sieste.

 

Même s’il ne fait pas de sieste, je propose à mon enfant un « moment calme », est-ce une bonne habitude ?

Même si votre enfant refuse la sieste, il faut lui imposer de se reposer. Vous pouvez lui proposer de se mettre au calme dans son lit, de jouer doucement et éventuellement de feuilleter quelques livres mais sans se lever et sans vous déranger. Vous-même, vous pouvez aller vous reposer. Vous pouvez ainsi lui expliquer calmement (mais fermement) que « C’est l’heure du repos pour tous ».

Un produit qui pourrait vous intéresser

CALMOSINE SOMMEIL

BIEN DORMIR ET ÊTRE APAISÉ AUX EXTRAITS DE PLANTES BIO

Difficultés à s’endormir, réveils nocturnes ou matinaux, les troubles du sommeil sont fréquents chez l’enfant et préoccupent les parents. Grâce aux extraits de plantes certifiées Bio et administrée le soir avant le coucher, Calmosine Sommeil est une alternative naturelle qui permet de retrouver de douces nuits naturellement.

Calmosine Sommeil

Ce conseil vous a été utile ? Partagez-le autour de vous !


Ces conseils peuvent vous intéresser