Débuter la diversification alimentaire – Bébé 0 à 1 an

Laudavie

Le début de la diversification alimentaire, c’est-à-dire l’introduction progressive de glucides complexes, légumes, fruits, et protéines dans l’alimentation du bébé, en complément du lait, est recommandée à 6 mois révolus par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui conseille un allaitement exclusif jusqu’à cet âge.

Dans les faits, suivant les enfants et l’appétence qu’ils montrent à avoir autre chose que du lait, elle a souvent lieu entre 4 et 6 mois, les experts recommandant de ne jamais la commencer avant 4 mois révolus, ou au-delà de 6 mois révolus.

Les bébés allaités continueront à l’être à la demande, alors que ceux nourris au biberon auront quatre repas de 210 ml de lait 1er âge, puis 2ème âge au moment où le premier repas sans lait sera introduit. Cette ration sera diminuée petit à petit lors de l’introduction des légumes et des fruits. Il est conseillé de commencer par les céréales, puis de proposer des légumes, puis des fruits, et enfin des protéines animales.

 

Varier les farines et céréales

Les farines ou céréales seront ajoutées dans le biberon du soir et/ou du matin (1 à 2 cuillères à café). Leurs compositions sont variées. Il s’agit souvent de mélanges de plusieurs farines : riz, blé, avoine, millet, maïs, ou encore quinoa, etc. En cas d’allaitement exclusif, on pourra tirer un peu de lait pour préparer une semoule fine donnée à la cuillère. Les glucides complexes, plus connus sous le nom de « sucres lents », pourront aussi être apportés sous forme de pain ou de biscuits, ou être associés aux légumes.

Il est habituel de commencer par des farines 1er âge sans gluten, puis d’introduire progressivement le gluten à partir du 7ème mois de l’enfant.

Les glucides complexes seront proposés en quantité limitée en cas d’excès de poids.

 

Les légumes en quantités raisonnables

Les légumes seront débutés progressivement, habituellement au repas de midi, directement à la cuillère. Vous avez le choix entre une purée de légumes « maison », ou un “ petit pot ” de légumes de 130 g, environ. Il est possible de faire découvrir à votre bébé les légumes suivants : betteraves rouges, blanc de poireaux, brocolis, carottes, courgettes (épépinées et sans peau), épinards, haricots verts, patate douce, panais, potirons ou potimarrons, tomates. Les bettes (vert et blanc) et les endives peuvent être utilisées en quantité limitée, sous forme de légumes jeunes pour limiter l’apport de fibres. Les petits pois peuvent être utilisés seulement s’ils sont extra-fins. La quantité de carottes sera limitée en cas de constipation. On limitera, au début, les légumes “ à goût fort ”, ou trop riches en fibres : artichauts, aubergines, cardons, céleris, choux, fenouil, navets, oignons, poivrons, raves, salsifis, vert de poireaux, etc.

Quelques indications à respecter :

  • Les légumes seront de préférence cuits à la vapeur et ne seront pas salés, que ce soit avant ou après la cuisson.
  • Il est préférable de proposer un seul légume par jour (en plus de la pomme de terre qui sert de liant pour les légumes les plus fluides comme les courgettes ou les tomates) afin que votre enfant apprenne le goût particulier de chaque légume. Si vous optez pour les « petits pots », préférez donc les « mono-saveurs ».
  • Il est conseillé de changer de légume chaque jour, pour que votre bébé accepte ensuite plus facilement les aliments nouveaux.
  • S’il refuse un légume, n’insistez pas et proposez-lui de nouveau un autre jour. Il faut parfois persévérer un peu malgré plusieurs refus (parfois 8 à 10 fois !), jusqu’à ce que le légume initialement refusé soit finalement accepté puis apprécié.

 

Les fruits, en compote

Vous pourrez proposer la première compote de fruits environ 10 à 15 jours après l’introduction des légumes. Vous pourrez faire des compotes “ maison ” en utilisant des fruits bien mûrs, cuits et mixés sans sucre ajouté, ou des “ petits pots ” de fruits (100 g environ).

Les conseils des experts :

  • Tout comme pour les légumes et pour les mêmes raisons, proposez un seul fruit par jour et changez de fruit chaque jour.
  • Tous les fruits peuvent être proposés, y compris le kiwi, les fruits rouges et les fruits exotiques.
  • De la même manière, si votre bébé refuse un fruit, proposez-lui un autre jour, sans jamais le forcer, et ne vous découragez pas s’il met un peu de temps à l’accepter et à l’aimer.

 

Les protéines

10 à 15 jours après la première compote de fruits, vous pourrez commencer un repas complet à la cuillère à midi, avec de la viande, du poisson, ou même de l’œuf, à raison de 10 g (soit 2 cuillères à café environ, ou ¼ d’œuf).

Et dans le cadre d’un régime végétarien ?

La viande et le poisson seront remplacés par des laitages (puis par des fromages dans un second temps) et des œufs.

 

Qu’est-ce que la Diversification Menée par l’Enfant, ou DME ?

La diversification alimentaire menée par l’enfant, ou DME, qui fait de plus en plus parler d’elle, débute au plus tôt à 6 mois en proposant uniquement au bébé des aliments solides ou mous, avec des textures et des formes variés. Le bébé va lui-même les attraper avec les mains pour s’alimenter de manière autonome. Pour en savoir plus sur le sujet, nous vous invitons à lire le livre Bébé mange tout seul (Christine Zalejski, éditions Larousse).

Ce conseil vous a été utile ? Partagez-le autour de vous !


Un produit qui pourrait vous intéresser

CALMOSINE DIGESTION

BIEN DIGÉRER ET ÊTRE APAISÉ AUX EXTRAITS DE PLANTES BIO

Calmosine Digestion est un complément alimentaire d’origine naturelle et doux. Administré avant le repas Calmosine Digestion a une action particulièrement bénéfique chez les petits en cas d’inconfort digestif : apaisés, ils retrouvent leur calme et leurs pleurs diminuent.

Boite de calmosine digestion

Ces conseils peuvent vous intéresser