La cantine : Que faire quand mon enfant ne mange pas ?

Laudavie

Face à leur assiette les enfants peuvent parfois être entêtés, quand c’est non c’est NON ! Particulièrement au moment de la rentrée scolaire, la cantine est souvent un sujet : ils se plaignent de ne pas aimer les repas et ne veulent rien manger. Comment faire alors pour remédier à ce problème ?

 

Les enfants et le goût

Tout d’abord, il faut savoir que de 6 mois (début de la diversification alimentaire) jusqu’à l’adolescence, l’enfant est dans une période d’apprentissage alimentaire. C’est durant son plus jeune âge que votre enfant va développer ses préférences alimentaires. En effet, les comportements et habitudes alimentaires s’acquièrent très tôt. L’enfant les conserve ensuite tout au long de sa vie.

De manière innée, le nourrisson et l’enfant se tournent le plus souvent vers des aliments doux et sucrés. Au contraire, toutes les autres saveurs lui sont inconnues ou sont perçues comme négatives. Il est donc important de les lui faire découvrir dès le plus jeune âge. Gardez à l’esprit que la diversification alimentaire est une étape capitale pour un enfant, mais elle aussi très perturbante, car il se retrouve du jour au lendemain devant une très grande variété de goûts différents. Il va alors lui falloir du temps avant de pouvoir s’habituer à toutes ces nouveautés. Une diversification alimentaire réussie commence par l’introduction des légumes avant les fruits. Les enfants qui ont d’abord découvert les légumes, sont ceux qui plus tard continueront à en manger de bon cœur et accepteront le plus facilement les nouveautés.

Cependant, il y a de fortes probabilités  que, même en lui proposant une alimentation variée, il refuse de manger certains aliments. Et pourquoi ? Tout simplement parce que ces aliments ne lui plaisent pas ! Votre bout’chou se créer lui aussi ses propres goûts et il est normal, comme pour les adultes qu’il n’aime pas certains aliments.

calmosine digestion

Comment faire pour que mon enfant mange (presque) de tout ?

Nos conseils

Attisez sa curiosité en rendant le repas plus ludique ! Lors des repas, demandez-lui de nommer tous les ingrédients qui composent son assiette, et de trouver si c’est un fruit, un légume, de la viande, un laitage… Vous pouvez également lui raconter des histoires à propos de cet aliment, de quel pays il vient, il s’y intéressera ainsi certainement davantage et voudra le découvrir sous différentes formes.

Cuisinez avec votre enfant. Une bonne façon de lui faire connaitre les aliments qu’il mangera ensuite lors de son repas. Cela permet aussi à votre bout’chou de toucher les ingrédients et de découvrir différentes textures. De plus, il sera plus enclin à manger un plat qu’il aura préparé lui-même !

Introduire petit à petit les aliments délicats. Commencez tout d’abord par lui en donner de petites quantités, voir ce qu’il en pense et s’il en veut encore. Vous pouvez également associer ces nouvelles saveurs à des aliments familiers que votre enfant apprécie déjà.

Établissez une routine pour les repas. Il est préférable de lui donner ses repas et son goûter à des horaires réguliers afin d’instaurer un rythme dans sa journée et de favoriser son appétit.

Montrez l’exemple aux enfants. Il est impossible que votre enfant goûte ou ne mange de tout si vous ne le faites pas vous-même. Durant leur apprentissage alimentaire, vos bout’choux ont tendance à vous imiter, vous les adultes. C’est donc à vous de montrer le bon exemple !

Pour finir, il faut être patient ! C’est en effet la règle d’or lorsqu’il est question de convaincre son enfant de goûter des aliments nouveaux. Sachez que vous n’arriverez pas à vos fins rapidement, mais pas d’inquiétude, s’il refuse de manger ce que vous lui proposez, il ne se laissera pas pour autant mourir de faim !

 

Les règles à suivre

Il est important de comprendre que l’enfant et l’adulte n’ont pas la même sensibilité gustative. Cependant, voici quelques règles toutes simples à faire respecter pour permettre à votre enfant de manger une plus grande variété d’aliments :

  • Les enfants peuvent donner leur avis mais le dernier mot sur le menu revient aux parents.
  • L’enfant (en fonction de l’âge et des allergies) mange la même chose que le reste de la famille.
  • Les parents montrent l’exemple à l’enfant en cuisinant avec lui, en goûtant tous les aliments également. De plus ne dites pas devant votre enfant qu’il n’aime pas tel ou tel aliment car psychologiquement, il finira par ne vraiment pas les aimer.
  • L’enfant doit toujours goûter tous les plats de son repas. Même s’il dit ne pas aimer, il doit en prendre un peu pour goûter.

 

Les apports journaliers idéaux

Pour les 3-11 ans (source PNNS) :

  • Fruits et légumes : au moins 5 portions par jour
  • Féculents : Doivent être présent à chaque repas et selon l’appétit
  • Produits laitiers : 3 à 4 fois par jour
  • Viande, œuf, poisson : 1 à 2 fois par jour en alternant
  • Produits sucrés (boissons sucrées, biscuits, confiseries…) : à limiter

Recommandation nutrition enfants et ados

 

Quand les repas à la cantine posent problème …

Cantine : un rôle éducatif pour les enfants

Les enfants peuvent être un peu impressionnés par les premiers moments à la cantine. En effet, dès la maternelle, les petits mangent comme les grands ! Il y a souvent aussi beaucoup de bruit. Il doit attendre d’être servi ou se servir proprement en faisant bien attention. Il se retrouve seul devant son assiette pour couper lui-même ses aliments (avec un peu d’aide si nécessaire). Toutes ces actions le responsabilisent et ont un vrai rôle éducatif. La cantine lui permet également de goûter de nouveaux plats et découvrir de nouvelles saveurs.

Pourquoi les enfants n’aiment-ils pas manger la cantine ?

Il peut exister plusieurs raisons qui peuvent dissuader votre enfant de manger son déjeuner à la cantine.

Tout d’abord, la raison principale est que le repas de l’école n’a pas le même goût ni la même apparence que celui qu’il prend à la maison. C’est pour cela qu’il est très important d’habituer dès le plus jeune âge les enfants à manger varié afin qu’ils puissent retrouver les mêmes aliments à la maison qu’à la cantine.

Comme dit précédemment, l’entrée à la cantine est une grande étape pour votre bout d’chou. Il se retrouve du jour au lendemain avec pleins d’autres enfants à sa table et doit se débrouiller seul pour manger. Il peut alors être gêné par ses facteurs et bouder son assiette.

 

Comment faire lorsqu’ils ne touchent pas à son déjeuner ?

Le faire changer d’avis

Si votre enfant s’alimente peu le midi, mais se nourrit correctement à la maison, il ne faut pas s’inquiéter  mais il est important de comprendre la source du problème. Comment faire alors pour le faire changer d’avis ?

Essayer tout d’abord de parler avec lui et de savoir pourquoi il ne veut pas manger à la cantine. Il vous reviendra de trouver les bons arguments pour le rassurer.

Assurez-lui que les plats de la cantine sont peut-être différents de ceux de la maison mais qu’ils sont tout aussi bons. Dites-lui aussi qu’il va même pouvoir découvrir des nouvelles recettes qu’il pourra réaliser ensuite avec vous à la maison !

En dernier recours vous pouvez utiliser la carte des copains ! En mangeant à la cantine, il pourra avoir plus de temps pour jouer à la récré avec ses amis !

 

Réajuster son alimentation

Attention ! Si votre enfant boude son assiette à la cantine, ce n’est pas une bonne idée de lui donner directement une double ration le soir ou un gros goûter pour compenser ! Renseignez-vous auprès de l’école pour connaître les menus proposés au déjeuner pour lui proposer des aliments qu’il n’a pas pu manger le midi. N’ayez crainte, si votre bout’chou a faim, il demandera à être resservi. Ne contrôlez pas son appétit, laissez-le décider. De plus, manger de trop grosses quantités le soir n’est pas idéal car il n’aurait plus faim le lendemain au petit déjeuner.

 

Pas de petite collation dans le cartable

Nous sommes formels : il ne faut pas céder en lui glissant un petit encas dans son cartable ! Premièrement le règlement de l’école l’interdit la plupart du temps mais il est aussi important que l’enfant s’habitue à prendre quatre repas par jour, à savoir, petit-déjeuner, déjeuner, goûter et dîner. Toutes ces bonnes habitudes alimentaires évitent ainsi de rentrer dans le cercle vicieux du grignotage.

 

Pour conclure, comme chacun de nous, chaque enfant a ses propres préférences alimentaires. Il y aura forcément des aliments qu’il ne voudra pas manger. Pour que leur palette de goût soit la plus large possible, il est important de les habituer dès le plus jeune âge à manger de tout afin qu’ils puissent découvrir une grande variété d’aliments. Et pas d’inquiétude, s’il ne mange pas bien à la cantine, le principal est d’abord de parler avec lui et de comprendre d’où vient le problème. Vous pourrez ensuite, si besoin, rééquilibrer son repas du soir pour lui apporter les nutriments nécessaires à sa bonne croissance. On peut se le dire… nous n’avons pas tous été fans de la cantine, et pourtant nous avons bien grandi et mangeons de tout aujourd’hui !

Ce conseil vous a été utile ? Partagez-le autour de vous !